La lumière au cinéma repose avant tout sur l’observation du cadre envisagé. On sculpte alors la scène en disposant une source de lumière principale puis des sources d’appoint